L’opération séduction
des salles de sport

Près d’un Belge sur dix fréquentait une salle de sport début 2020. Depuis, les habitudes ont été chamboulées et le retour à la normale ne se fera pas nécessairement de manière automatique. C’est d’autant plus vrai pour les activités régulières comme le sport sur base individuelle que l’on pratique plusieurs fois par semaine, à heures fixes.

Salle fitness covidReconnecter les fidèles

Le lien entre la salle de fitness et son public s’est distendu et sa partie la plus volatile en a profité pour redécouvrir les joies des sports en plein air comme le vélo ou le jogging dans les parcs et bois environnants. L’objectif sera, donc, de reconnecter cette clientèle, de la « reprogrammer ». Les plus fidèles des sportifs sont de retour depuis le 8 juin, beaucoup d’autres n’avaient, par contre, pas prolongé leur abonnement de facto durant la pandémie.

Ressusciter l’envie

La stratégie des salles de fitness devra intégrer l’ensemble des arguments de séduction les plus efficaces pour redonner le goût de l’effort tout en empêchant l’ancien membre de filer à la concurrence… ou de profiter des cours online et autres tutos qu’il a facilement déniché sur le net durant son confinement.

Se focaliser sur les abonnés

L’enjeu se concentre, d’ailleurs, sur les habitués des salles car le temps n’est pas encore venu, pour les centres de fitness, de partir à la recherche d’un nouveau public. Rétablir des bases solides, reconquérir les anciens abonnés reste une priorité. D’autant que la place manque encore à des nombreuses structures face aux impératifs dictés par le CNS (machines distanciées, bars et vestiaires fermés, désinfection obligatoire, horaires adaptés…).

Explorer

Les enseignes ayant proposé un suivi régulier pendant la période de Covid-19 partiront avec une belle longueur d’avance. Facebook live, programmes personnalisés, cours enregistrés, rendez-vous en plein air : certains n’ont pas hésité à aller chercher leur public jusque dans leur divan.

Une attitude payante et une activité qui pourrait être prolongée car elle produit de l’effet, aussi, sur une population peu habituée à la fréquentation des centres. Période habituellement creuse dans le secteur, juillet-août sera l’occasion de proposer de nouveaux services et d’intéresser une nouvelle clientèle. Celle qui restera en Belgique ou celle qui a envie de repartir du bon pied en septembre.

Vous en faites partie ? Vous souhaitez obtenir plus de conseils pour affronter l'avenir en toute sérénité, abonnez-vous à nos réseaux sociaux.

Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site