Faut-il passer au responsive design en 2015 ?
27 March 2015
La course au e-commerce
23 July 2015

Bien choisir son nom de domaine en 2015

Le choix d’un nom de domaine (NDD) constitue une étape essentielle à la création de votre site internet.
Carte de visite virtuelle, portfolio en ligne, site marchand… votre NDD deviendra souvent omniprésent dans la vie de votre entreprise.

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils afin de faire le bon choix.

 

Comment/pourquoi acheter un NDD ?

L’achat d’un nom de domaine est une condition sine qua non au lancement d’un site web.
Cette obligation résulte du système même sur lequel repose le réseau internet, à savoir le système DNS (Domain Name System).

 

Quelques petites explications concernant le système DNS :

  • Il permet une utilisation d’internet par de « vrais » utilisateurs (internautes), en créant un langage compréhensible et relativement naturel.
  • Un internaute peut ainsi accéder au contenu d’un site ou d’une page web spécifique en tapant une série de mots « ordinaires » avec un formatage spécifique (http ou www au début signifiant par exemple une URL).
  • Ces éléments compréhensibles par les internautes sont ensuite lus par les différentes machines utilisées (par exemple l’ordinateur de l’internaute et le serveur de l’hébergeur web abritant votre site) qui traduisent cela en communication informatique et servent à l’utilisateur le contenu demandé.

En pratique, n’importe quel hébergeur vous proposera normalement l’achat de votre nom de domaine lors du processus de sélection d’une solution d’hébergement.

Note :
Le choix de votre solution d’hébergement (serveur mutualisé, dédié ou virtuel) ou son absence n’a pas ici d’influence.
Vous pouvez donc tout à fait choisir ou réserver votre NDD dans un premier temps, et attendre avant de souscrire une offre d’hébergement.

 

Communication globale: un élément important

Le choix d’un nom de domaine est une étape capitale dans le cadre de votre communication d’entreprise :

  • Votre site web représentera votre société sur internet:
    Son nom sera repris sur d’autres sites (référents) ou encore sera potentiellement visible dans les moteurs de recherche.
  • Votre NDD sera également présent dans le monde « réel » (offline) sur vos supports de communication:
    Cartes de visite, adresses e-mail, flyers, documentation, présentations, véhicules de société, etc.
  • Conseil :
    Essayez d’imaginer quelle réaction votre NDD provoquera à un client potentiel ne vous connaissant pas. Cet élément va être la base de la « première impression », c’est pourquoi il doit refléter l’identité et le professionnalisme de la compagnie.

 

Un aspect important de votre stratégie SEO

L’importance du nom de domaine dans le cadre du référencement naturel a fortement diminué ces dernières années.
Ceci étant dit, il constitue encore en 2015 un facteur pris en compte dans le positionnement d’un site internet dans les moteurs de recherche.

Il convient donc de respecter quelques principes de base :

  • Essayez tant que possible d’inclure votre activité principale OU votre localisation dans votre NDD (voir section suivante)
  • Evitez les noms de domaine correspondant exactement à des mots-clés que vous souhaitez viser ; Google a développé un filtre algorithmique visant à pénaliser ce type de pratique ; ce type de NDD peut donc nuire à votre référencement si détecté comme une tentative de manipulation de l’algorithme de Google.

 

Comment choisir le nom de votre site ?

 

Restez cohérent vis-à-vis de votre entreprise

Inclure votre nom/ celui de votre société est indispensable pour établir un premier contact avec l’internaute.
Comme dans la « vraie » vie, il est normal (et attendu ?) de vous présenter avant de décrire vos produits à une personne inconnue…

Si possible, pensez également à indiquer votre activité de façon visible.
Le principe est ici similaire à la devanture d’un magasin physique, votre site internet étant plus susceptible d’attirer un client potentiel s’il décrit explicitement votre activité.

Pensez à sa prononciation

Optez pour un nom de domaine facilement prononçable mais aussi facile à dire/lire dans d’autres langues s’il est envisageable que votre site soit à caractère international.

Facilitez sa mémorisation

La simplicité est toujours de mise pour assurer une parfaite compréhension afin d’être certain que les internautes se rendent facilement sur votre site.

Gardez votre nom court et synthétique

Un nom de domaine peut contenir entre 3 et 67 caractères.
Il peut s’agir de lettres, chiffres ou traits d’union. Les caractères spéciaux ne peuvent être utilisés.

Conseil :
Pensez au rendu graphique une fois imprimé sur un support de communication, comme par exemple une carte de visite.
L’utilisation de tirets (ou non) peut notamment permettre d’améliorer son apparence à l’écrit.

Extension de domaine : GTLD ou CCTLD ?

L’extension désigne le suffixe situé à la fin du nom et explicite sa « classification ».
Il existe deux grandes catégories, à savoir les extensions génériques (GTLD ou Generic Top Level Domain) et les extensions géographiques (CCTLD ou Country Code Top Level Domain).

Les domaines génériques utilisent des extensions telles que .COM, .NET, .BIZ, .INFO, .PRO… beaucoup peuvent être achetées par tous les utilisateurs qui le souhaitent.
D’autres par contre sont réservées et accessibles en fonction de critères spécifiques (le .GOUV par exemple). Certaines de ces extensions sont souvent moins recherchées que les extensions géographiques, elles ont donc l’avantage d’être plus facilement disponibles.

Les domaines géographiques sont quant à eux représentatifs d’une région/ localisation géographique.
Ils prennent la forme d’un code pays : .BE, .FR, .IT, .DE, .ES,… Il existe parfois certaines restrictions, comme par exemple l’obligation pour certaines d’être domicilié dans le pays correspondant.

Quelques conseils

Conseil n°1 :
Nous recommandons fortement aux entreprises localisées en Belgique d’opter pour le .BE si elles exercent une activité locale ou nationale.
Cette extension permet également aux internautes de s’assurer de la localisation de l’entreprise et inspire un sentiment de confiance vis-à-vis de celle-ci.

Conseil n°2 :
Achetez votre NDD en .COM en complément du .BE.
Vous pourrez l’utiliser si votre entreprise se développe à l’international, et qui plus est vous vous protégerez de l’éventualité de quelqu’un d’autre achetant le .COM.

Conseil n°3 :
Enregistrez plusieurs extensions pour le nom de domaine choisi, dans le but de protéger l’identité de votre entreprise mais aussi d’assurer votre visibilité en ayant un regard assez large.

Nouveaux GTLDS : utiles ou non ?

De nombreuses nouvelles extensions ont vu le jour en 2013 (on en compte plus de 1300 en 2015).
De nouvelles options sont ainsi apparues, liées à certaines marques ou à certains lieux.
Peuvent être cités comme particulièrement marquants les .PARIS, .LONDON, .GOOGLE, .RESTAURANT.

Pour aller plus loin

 

Cet article répond à vos attentes ?

N’hésitez pas à le partager sur tous vos réseaux !

02 349 23 23